OPCA, Organismes Paritaires Collecteur Agréés

Qu’est-ce qu’un OPCA ?

Les Organismes Paritaires Collecteurs Agréés s’occupent de collecter les contributions des entreprises privées dans le cadre du financement de la formation continue. On sépare les OPCA en deux branches : les OPCA de branche et OPCA interprofessionnels. On dénombre 18 organismes de branche parmi lesquels l’OPCALIM (argo-alimentaire) ou l’UNIFAF (secteur sanitaire, social et médico-social). Les organismes interprofessionnels sont au nombre de deux : OPCALIA et Agefos-PME. Le premier rassemble 31 branches professionnelles avec environ 237 000 entreprises et possède des délégations dans les départements d’outre-mer. Agefos-PME compte de son côté 378 000 entreprises (environ 6,6 millions de salariés) répartis dans 50 branches.
logo opcalia opca
opca agefos formation continue

Le rôle des OPCA

Chaque employeur est dans l’obligation de verser chaque année un financement pour la formation professionnelle continue. On calcule le financement en se basant sur la taille de l’entreprise ainsi que sur le montant sa masse salariale. Pour les entreprises de moins de 11 salariés il représente 0.55% de la masse salariale. Si l’entreprise compte plus de salariés, ce montant s’élève alors à 1% de la masse salariale (0,8% si le CPF est géré en interne). Il comprend le CIF (congé individuel de formation), le plan de formation, la professionnalisation, le CPF (compte personnel de formation) et le FPSPP (fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels).

Un rôle de conseil et de contrôle

Les OPCA ont également pour tâche de contrôler les organismes de formation, tel que Cadriformat. A cet effet a été créée la plateforme en ligne nommé Datadock. Un organisme de formation professionnelle continue doit absolument être reconnu Datadock pour pouvoir proposer des formations financées par les OPCA.
L’OPCA assure aussi une fonction de conseil en formations aux salariés et aux entreprises. Employés et employeurs peuvent ensuite faire financer les formations jugées nécessaires au bon fonctionnement de l’entreprise ou à l’évolution des compétences du salarié.